Notre-Dame_Credit GT Office de tourisme Bourg-en-Bresse Agglomération (3)

Co-cathédrale Notre-Dame

Site et monument historiques, Patrimoine religieux, Cathédrale, Collégiale, Eglise, Site religieux, Gothique, XVIe siècle, XVIIe siècle, Classé (CMN) à Bourg-en-Bresse

Gratuit
  • La collégiale Notre-Dame, issue d'une belle légende médiévale, occupe une place centrale dans la cité burgienne et plus particulièrement dans le coeur de ses habitants. Démarrée à la fin du Moyen Age, la construction ne s'achèvera que 190 ans plus tard !

  • Eglise paroissiale de Bourg-en-Bresse.
    L'intitulé exact de cette église est ""collégiale co-cathédrale Notre-Dame de l'Annonciation"". Le therme de co-cathédrale est donné officiellement en 1992, pour définir Notre-Dame comme siège secondaire de l’évêché de Belley.
    Les débuts de sa construction sont assez flous mais l'on pense à la fin du XIVe siècle ; le but étant d'agrandir et d'embellir une chapelle de pèlerinage romane située à cet emplacement, déjà dédiée à la Vierge (chapelle...
    Eglise paroissiale de Bourg-en-Bresse.
    L'intitulé exact de cette église est ""collégiale co-cathédrale Notre-Dame de l'Annonciation"". Le therme de co-cathédrale est donné officiellement en 1992, pour définir Notre-Dame comme siège secondaire de l’évêché de Belley.
    Les débuts de sa construction sont assez flous mais l'on pense à la fin du XIVe siècle ; le but étant d'agrandir et d'embellir une chapelle de pèlerinage romane située à cet emplacement, déjà dédiée à la Vierge (chapelle Sainte-Marie) et dont les origines remonteraient au XIIIe siècle. En effet, une légende raconte qu'en ce lieu, un berger trouva une icône représentant Marie, qui malgré son dépôt dans l'église paroissiale du moment, revenait systématiquement à l'endroit de la découverte ! Comme si Marie voulait montrer aux Burgiens du Moyen Age sa volonté d'être ici vénérée. A l'intérieur, une chapelle est d'ailleurs dédiée à la Vierge Noire, ou Notre-Dame de Bourg, protectrice de la ville. Les habits de la statue sont changés selon le calendrier religieux.
    De nombreux éléments du mobilier sont remarquables, tels le triptyque de la famille Chichon (1523), les stalles (1511-1519), l'ancien maître-autel en marbre blanc orné d'émaux et de bronzes dorés (XIXe s.), la chaire (1760), les orgues (XVIIe s.)... A voir aussi la clé de voûte pendante du choeur, le vitrail de Saint-Crépin et Saint-Crépinien (1530), les vitraux contemporains (années 1920 et 1960).
    Le clocher, décapité pendant la Terreur, est reconstruit en béton armé par l'architecte départemental Tony Ferret, entre 1911 et 1913. Le portail d'entrée est couronnée par une statue de la Vierge (1855).
    Aire de jeux à proximité (place des Bons Enfants)
    Accueil des visiteurs avec informations sur le monument, le mercredi et samedi de 10h à 12h, effectué par des paroissiens.
    Livret découverte pour les enfants disponible à l'occasion des JEP.
Prestations
  • Accessibilité

    • Accessible en fauteuil roulant avec aide
    • Accessible en fauteuil roulant en autonomie
    • Absence de marches
  • Equipements

    • Toilettes
    • Parking à proximité
  • Tarifs
  • Gratuit
Ouvertures
  • Toute l'année
  • Lundi
    07:00 - 19:30
  • Mardi
    07:00 - 19:30
  • Mercredi
    07:00 - 19:30
  • Jeudi
    07:00 - 19:30
  • Vendredi
    07:00 - 19:30
  • Samedi
    07:00 - 19:30
  • Dimanche
    07:00 - 19:30
  • Accès dans le respect des horaires des offices